Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Pays et le Protectionnisme

LE Cerf et la Vigne
Le Pays et le Protectionnisme

 

 

Un Cerf, à la faveur d'une Vigne fort haute
Un Pays, à la faveur d’un Protectionnisme fort haut,
Et telle qu'on en voit en de certains climats,
Et tel qu’on en voit en de certains états,
S'étant mis à couvert, et sauvé du trépas,
S’étant mis à couvert, et sauvé du trépas,
Les Veneurs pour ce coup croyaient leurs Chiens en faute.
Les Patrons pour ce coup croyaient leur discours en défaut.
Ils les rappellent donc. Le Cerf hors de danger
Ils l’abandonnent donc. Le Pays « modernisé »
Broute sa bienfaitrice ; ingratitude extrême ;
Défait sa protection : imbécillité extrême
On l'entend, on retourne, on le fait déloger,
On le paupérise, on tue ses salariés
Il vient mourir en ce lieu même.
Il vient mourir par l’Europe même.
J'ai mérité, dit-il, ce juste châtiment :
J’ai gobé dit-il, ce mauvais argument
Profitez-en , ingrats.  Il tombe en ce moment.
Gavez-vous financiers. Il tombe en ce moment.
La meute en fait curée . Il lui fut inutile
Les rentiers en font curée. Il lui fut inutile
De pleurer aux  Veneurs à sa mort arrivés .
D’implorer une Europe sociale rêvée.
Vraie image de ceux qui profanent l'asile
Vraie image de ceux qui profanent l’asile
Qui les a conservés.
Qui les a conservés

Partager cet article

Repost 0